Chroniques et vidéos

5 mythes et réalités de la physiothérapie

1. «  La physio c’est comme les autres, ils vont nous faire un abonnement à vie! »

Non, la physiothérapie n’est pas et ne sera pas un abonnement à vie! Au contraire, en tant que physiothérapeute, je peux vous dire que je suis très contente de donner congé à mes patients! C’est certain qu’il y a, selon la condition, un certain nombre de traitements à respecter pour permettre la guérison optimale de la blessure. Ces rencontres permettront de changer la posture au besoin, et de montrer les exercices nécessaires à une bonne guérison. Ainsi, le patient est autonome et peut gérer lui-même sa condition après les traitements, particulièrement si quelques symptômes ‘’d’alarme’’ apparaissent. Il arrive que des patients souhaitent des rencontres de suivi en prévention, ce qui est tout à fait adéquat pour certaines conditions, mais jamais obligatoires!

2. « La physio, c’est juste pour les sportifs! »

Eh non! La physiothérapie, c’est pour tout le monde, peu importe votre âge et votre condition physique! Les professionnels de la physiothérapie sont très bien formés pour évaluer et traiter de façon précise et personnalisée diverses blessures, comme :

  • les fractures
  • les diverses chirurgies orthopédiques (hanche, genou, épaule, etc.)
  • les entorses
  • les tendinites
  • les hernies discales
  • les douleurs au cou et au dos
  • les migraines
  • les étourdissements
  • les douleurs à la mâchoire
  • les troubles posturaux
  • les troubles neurologiques (AVC, Parkinson, etc.)

… Et bien plus encore!

3. « Il faut que j’aille voir mon médecin avant »

Non, la physiothérapie est un service à accès direct! C’est-à-dire qu’un physiothérapeute n’a aucunement besoin d’une référence d’un médecin pour procéder à l’évaluation du patient. Si avec son évaluation, le physiothérapeute juge que le patient doit aller consulter un médecin (doute de fracture ou autre), il en informera le patient. Sinon, il lui expliquera de façon claire et précise la condition et le plan de traitement proposé. Il peut donc être fort avantageux (sauver 8 heures d’attente à l’urgence…) de consulter un physiothérapeute en première ligne!

À noter, dans de très rares cas, votre compagnie d’assurance peut vous demander une prescription avant l’évaluation (moins de 5% : informez-vous à votre assureur).

4. « J’ai déjà essayé la physiothérapie et ça n’a rien donné, alors ça ne donnera encore rien! »

Ça dépend.

Premièrement, il faut savoir que les conditions peuvent changer dans le temps. Alors une condition qui était très douloureuse et difficile à traiter au début est peut-être plus facile à traiter quelque temps après.

Deuxièmement, il existe plusieurs approches en physiothérapie. Il est possible qu’une approche différente donne de meilleurs résultats avec vous. Il se peut par exemple qu’une condition ait été traitée par de la chaleur, des étirements et quelques exercices, mais que pour vous, le meilleur traitement aurait plutôt été de la thérapie manuelle, de la correction posturale, une correction du patron de course à pied ou bien un ajustement de vélo (ce que nous faisons chez PMP!)

Troisièmement, il se peut que la personne ne se soit pas assez impliquée dans ses traitements. En effet, il est important, voire essentiel de suivre les recommandations du professionnel de la physiothérapie et de faire les exercices recommandés! Bien entendu, nous savons que toutes les minutes dans votre journée sont comptées… C’est pourquoi nous proposons les exercices les mieux ciblés pour votre condition, afin que vous puissiez les intégrer dans votre quotidien sans y passer 1h par jour!

5. «Je n’ai pas assez mal… Je vais endurer et on verra… »

Bien que parfois la douleur peut effectivement passer par elle-même, il y a de fortes chances que la cause de cette douleur, si elle n’est pas traitée, ne soit pas guérie. Elle risque donc de revenir… Vous avez déjà eu ce genre de « torticolis » ou de « dos barré »? Ça revient de temps à autre..? 

Votre corps vous donne des avertissements. S’il y a une mécanique altérée quelque part et que vous négligez de la soigner, ça finit par coincer… Un jour, vous vous ramassez coincé à quatre pattes en voulant ramasser un objet par terre… Ou le cou complètement bloqué et incapable de faire vos angles morts en voiture… Ou avec une migraine incroyable.

Vous pensez que ça vous tombe dessus comme ça par hasard… Eh bien non! Il y a déjà bien longtemps que votre corps essaie de vous dire : « Hey!!! Il y a quelque chose qui cloche!!! Va voir ton physio, il va tout t’expliquer! »